Démontage du compte tours d'une Calif EV bleue


Là c'est le compte tours de la calif avant l'opération.

Le but du jeu est de désertir l'entourage chromé sans casser la vitre pour tenter un dépannage. Je recopie servilement ce qu'a écrit Sergio sur la liste "Guzzitek" :

L'ouverture d'un compteur se fait en y allant mollo par désertissage du cerclage : il faut "retourner" le rabat de métal de merde qui épouse la forme de la "gamelle" du compteur avec une lame ou un petit tournevis. C'est long.... et en général, le cerclage se fendille tellement c'est de l'acier fin. Quand par inadvertance, on ne claque pas le verre...

Il n'y a pas de photos du désertissage proprement dit parce les deux mimines de l'opérateur sont indispensables et qu'il n'en a pas d'autres pour photographier en même temps ;-) Ce qui est sur, c'est qu'il faut prendre son temps, ne pas tenter de sortir le cerclage avant qu'il ne soit suffisament ouvert et surtout faire une pause au premier signe d'énervement (une bonne bière bien fraîche par exemple).


Le plus dur est fait, la vitre et le cerclage seront réutilisables :-)))

Après avoir dévissé les 3 vis du fond, sorti l'ensemble du boitier, retiré l'aiguille (emmanchée à force sur son axe), on peut défaire les 2 petites vis de la plaque de fond pour accéder à l'electronique.

 

 

A ce stade on peut contrôler les soudures, vérifier que le circuit imprimé n'est pas fendillé et..... j'ai rien trouvé :-(

Allons voir plus loin.

Il y a un fil noir qui est débranché, c'est moi qui l'ai déssoudé pour vérifier le galva à l'ohmmètre sans être perturbé par les autres composants. Le verdict est sans appel : le cadre mobile du galva est coupé et c'est absolument pas réparable :-((((

Il ne reste plus qu'a tout remonter, le sertissage ne sera serti qu'au minimum puisque le compte tour revenu dans son tableau de bord ne sert plus qu'à faire joli, il s'éclaire la nuit et reste d'une précision inégalée quand le moteur est à l'arrêt.